Rechercher
  • contactanimaste

Huiles essentielles : attention au danger des recettes internet



Ah, l’avènement des recettes naturelles sur les réseaux sociaux… je n’ai qu’une chose à dire : méfiez-vous.

Ici, je vais notamment rapidement aborder le sujet des huiles essentielles.

On voit tout un florilège de recettes « miracles » à base d’huiles essentielles, mais ces posts sont de véritables mises en danger pour votre animal (ou pour vous).


On ne joue pax aux apprentis sorciers avec ces bombes de substance chimiques


Combien de fois j’ai vu des recettes où l’on mélange des gouttes d’HE avec de l’eau pour en faire une solution. Rien ne vous choque ? Eau, huile, … ? Pas miscible, toussa toussa.

Effectivement les HE ne se disperseront pas dans une solution uniquement hydraulique et non, faire bouillir l’eau ne permet toujours pas cette miscibilité ; agiter le flacon non plus.

On préférera donc un mélange à base d’huiles végétales par exemple, selon l’action voulue : huile de coco, huile de jojoba, huile de noyqu d’abricot, … ce n’est pas ce qui manque.

Les huiles essentielles possèdent différents chémotypes leur conférant diverses champs d'actions, parfois bien différent l'un de l'autre.

Deuxième point : la nomination des HE sans leur chémotype.

J’ai vu tout un florilège de recettes anti-mouches pour chevaux où l’on nomme les HE sans leur chémotype.

Prenons l’exemple du thym : il en existe différentes sortes.

Si on ne précise pas quel type d’HE de thym, on peut vite se retrouver avec de graves conséquences ; outre la différence des propriétés selon le chémotype utilisé.

Le thym à thymol par exemple vaut plusieurs précautions puisqu’elle est neurotoxique, dermocaustique à l’état pur, hépatotoxique, irritante pour les voies respiratoires (de ce fait, elle est contre indiquée en ingestion par voie orale ou par inhalation).

Le thym à thujanol comporte très peu de contre-indication et à la différence du thym à thymol (qui est hépatotoxique), elle est hépatoprotectrice.


Ma maman m’a récemment partagé un post où l’on conseillait une goutte d’HE de lavande derrière l’oreille du chien avant une visite vétérinaire par exemple pour son action anxiolytique.



Outre le fait que, encore une fois, le chemotype n’a pas été précisé ; par principe de précaution, on n’utilise pas d’HE pure sur la peau au vue de leur différents degrés de dermocausticité ; on préférera les diluer dans une huile végétale par exemple.


On voit aussi souvent que l’utilisation des HE avec les chats est à proscire ; mon amie et collègue Alice Gouzon Naturopathie Animale a fait un post sur ce sujet récemment. Il n’y a pas d’interdiction dès le moment où on respecte des principes de précaution.


L’utilisation des HE est vraiment délicate et peut vite devenir dangereuse ; ce sont de vraies bombes de substances chimiques et ne sont pas à mettre entre n’importe quelles mains.

On préférera les hydrolats qui sont sans danger pour nos amis les animaux.


Avant d'appliquer une recette trouvée sur internet, renseignez-vous sur ce qui est proposé


Pourquoi cette HE en particulier? Quelles sont ses contre indications ?

ou mieux :


faites appel à quelqu’un de formé (quoique, parfois on en voit aussi des belles chez certaines personnes dites formées à l’aromathérapie)


Faites attention à vous et à vos animaux, comme bien souvent naturel ne veut pas dire sans danger.



1 vue0 commentaire