Rechercher
  • contactanimaste

Les croquettes : le McDo des chiens et des chats ?




Je voulais faire un petit post pour expliquer de manière assez condensée (il y aurait tellement de choses à dire que j’aimerais ne pas vous perdre !) les raisons pour lesquelles les croquettes ne sont pas la meilleure alimentation à apporter à des carnivores tels que les chats et les chiens et pourquoi une telle alimentation est pathogène. Il faut savoir que la force du système immunitaire, la résistance aux maladies, la longévité et la qualité de vie dépendent en majeure partie de l’alimentation, qui doit être adaptée à la nature digestive du carnivore.


Point de vue physiologique


Le système digestif du chat et du chien n'est pas conçu pour digérer l'amidon contenu dans les céréales

La salive des chats et des chiens ne contient pas d’amylase qui est une enzyme nécessaire à la dégradation de l’amidon (glucides). Dans les croquettes, il y aura toujours des glucides, même les croquettes dites sans céréales (les céréales sont d’ailleurs bien souvent remplacées par des légumineuses) puisque les glucides sont nécessaires à l’agglomération des croquettes. Et, dans bon nombres de croquettes, les protéines animales sont remplacées par des protéines végétales pour une question de coût.

Du fait de cette absence d'amylase, c'est tout le système digestif et le métabolisme qui derrière, vont devoir travailler d'arrache-pied pour digérer l'amidon : le pancréas par exemple va travailler 2 fois plus, pouvant entraîner différentes pathologies.


De plus, l’ingestion de glucide entraîne des variations importantes de glycémie et d’insuline, et c’est le point de départ des dysfonctionnements métaboliques pouvant entraîner obésité, problèmes rénaux, pancréatite, baisse du système immunitaire, hypertension, ….

Chez le chien, on estime qu’il est davantage capable de digérer l’amidon du fait de l’évolution alimentaire suite à la domestication des animaux mais de mon point de vue, il existe une différence entre une évolution comportementale et raciale et une évolution biologique. D’autant plus que la domestication n’est pas si lointaine.


D’un point de vue mécanique, les chiens et chats sont munis de puissantes mâchoires et de dents prévues pour déchirer la viande et broyer les os. Les croquettes ne permettent pas d’assouvir ce besoin alimentaire qui est aussi d’ailleurs très important d’un point de vue moral.


Les aliments industriels mettent jusqu’à vingt-quatre heures pour transiter dans l’intestin quand une nourriture biologiquement appropriée n’en met que six à huit environ. L’amidon contenu dans les croquettes demande un long travail du système digestif pour être assimilable ; les sucres de l'amidon entrainent une fermentation anormale de l'intestin (provoquant des flatulences ou désordres digestifs par exemple), provoquant une perméabilité de la paroi intestinale qui laissera alors passer dans le sang des particules d'amidons mal dégradés. Ces particules engendrent une réaction au niveau du système immunitaire qui les repère comme des envahisseurs : le système immunitaire s'affole, développe des nouvelles réactions de défenses et ainsi peuvent voir le jour des maladies, problèmes dermatologiques ou une perte de vitalité.

Le milieu digestif des chats et des chiens est très acide mais donner une nourriture cuite (croquettes) conduit facilement à une prolifération bactérienne qui se développe en milieu alcalin (la cuisson des aliments rend le milieu alcalin)


Croquettes et maladies rénales des chats


Le manque d'humidité des croquettes favorise l'apparition de calculs rénaux et maladies rénales

Si les croquettes ne sont pas adaptées aux chiens, elles le sont encore moins pour le chat. En effet, le chat se nourrit dans la nature de petites proies qui sont composées à 60% d’eau. De plus, le chat étant originaire du désert, il a tendance a très peu boire. Les croquettes étant très sèches (10% d’humidité maximum), le chat va devoir boire la triple dose que ce qu’il devrait (bon courage !) ; mais, en général, pour compenser le manque d'eau, il va concentrer davantage d'urine, la vessie va moins se vider, ce qui va générer une alcalinisation des urines, provoquant des calculs de struvites ainsi qu'une surcharge des reins, pouvant aboutir à des insuffisances rénales. Rajouté au fait que l’intestin du chat étant très court et donc incapable de décomposer et d’utiliser les glucides, le PH sera également modifié de ce fait, ouvrant la porte à la formation de calculs.

D’ailleurs pour information, des études américaines ont clairement montré depuis longtemps qu’un apport réduit en protéines ne permet pas de remédier aux maladies rénales. Ce qu’il faut, c’est un apport de protéines de qualité, et ces protéines de qualité ne se trouveront pas dans une alimentation industrielle mais plutôt dans l’alimentation crue.


Quelles solutions alternatives aux croquettes ?



- Si, pour x ou y raison vous devez rester sur des croquettes, il faudra porter une attention particulière à la composition (un maximum de protéines animales, éviter les sous produits, éviter les sources de glucides) mais également aux taux analytiques, en fonction du stade de vie de votre animal. Le taux de glucides ne devrait pas dépasser 20%.

- La pâté : une bonne alternative aux croquettes puisque l’on peut trouver des compositions totalement sans céréale ni glucide, et elle apporte l’humidité nécessaire pour ne pas surcharger les reins.

- La ration ménagère : composée d’une source de protéine, une source de fibre, une éventuelle source d’énergie glucidique, une source d’acides gras essentiels et des compléments en vitamines et minéraux, elle est notamment bien adaptée aux chiens. Elle a pour avantage d’apporter les nutriments nécessaires si bien calculée et éviter les produits de transformation et de haute cuisson comme les croquettes ou pâté.

- Le cru (BARF, Raw Feeding, ....) : pour se rapprocher au plus près de l’alimentation naturelle d’un carnivore avec viande crue, abats, os charnus, ….




Vous ne savez pas comment choisir vos croquettes ? Vous souhaitez changer d'alimentation mais vous avez peur de faire une erreur ? Je suis là pour vous accompagner !


2 vues0 commentaire